Israël est renommé pour ses sites historiques et religieux, mais également pour ses extraordinaires parcs nationaux, vitrines de sa géographie, de sa flore et de sa faune uniques. Nous avons décidé de nous connecter à la nature et d’aller nous promener dans trois des 40 parcs nationaux du pays.

Parc de Gan HaShoshana

Une rapide étude auprès de mes amis israéliens a révélé que bon nombre d’entre eux considèrent que le meilleur est celui de Sachne. Anciennement appelé parc de Gan HaShoshana, il se trouve au sud du lac de Tibériade, en basse Galilée.

Parc de Gan HaShoshana en basse galilee

Le TIME Magazine l’a même élu parmi les 20 plus beau parcs de la planète. Nous nous sommes rendus dans le Sachne et avons découvert ses sources chaudes naturelles et immenses bassins à la température agréable de 20° C toute l’année. Le parc abrite quelques petites chutes d’eau qui vous offrent un superbe massage et, en général, l’eau est simplement revigorante. L’ensemble de la zone est couverte de pelouses luxuriantes et de palmeraies ombragées.

On y trouve un site historique, le musée de l’Archéologie régionale et méditerranéenne, qui expose une collection d’outils grecs rares découverts dans la vallée de Beït Shéan non loin, ainsi que des artefacts d’Égypte et de Perse. Nous sommes venus avec un gros pique-nique et y avons passé la journée. Les enfants ont passé un excellent moment et ce fut une journée vraiment bien utilisée.

Le parc national d’Ein Gedi

Le parc national d’Ein Gedi est lui aussi des plus populaires auprès des Israéliens comme des touristes. De nombreux visiteurs d’Europe et d’Amérique du Nord n’ont jamais vu un désert et, pour eux, le parc est une vraie révélation. Situé à l’ouest de la mer Morte dans le Désert du Néguev, le parc abrite une oasis et des sources, avec un choix de neuf sentiers différents dont la difficulté varie. Nous avons opté pour le circuit populaire et modéré appelé Wadi David, qui est génial pour les enfants.

Le parc national d’Ein Gedi

Le sentier décrit un parcours circulaire qui vous emmène aux abords des chutes de David (où nous avons nagé) avant de revenir. Il nous a fallu une heure et, en chemin, nous avons eu la chance de voir certains des animaux qui peuplent la réserve, tels que des chèvres et des lapins, et même un renard (il y a aussi des loups et des hyènes, mais nous n’en avons pas vus). Ce qui est particulièrement frappant au cours de la promenade, est le contraste entre le vert luxuriant de l’oasis et le dénuement du désert.

la réserve naturelle de Gamla

Puis un ami nous a dit d’aller visiter la réserve naturelle moins connue de Gamla. Située sur le plateau du Golan au nord d’Israël, la réserve naturelle gère un programme de préservation des vautours fauves, dont elle abrite la plus grande colonie du pays, et vous pouvez passer des heures à les regarder s’élever des falaises de Gamla. Les guides de la réserve nous ont raconté des histoires émouvantes sur la manière dont ces superbes oiseaux ont été sauvés et leur environnement naturel préservé.

le plateau du Golan

La réserve propose plusieurs sentiers, dont un aperçu sur les chutes d’eau de 50 mètres, les plus hautes d’Israël. Un sentier mène aussi à la ville de Gamla, dont l’histoire est tragique : au cours de la période du Second Temple, l’ensemble du peuple juif s’est suicidé pour ne pas se retrouver otage des Romains. Les ruines de la cité sont encore là, dont une ancienne synagogue, un aqueduc et un bain rituel.

Location de voiture en Israel

Nous avons décidé de louer une voiture, dans la mesure où se rendre dans ces sites avec les transports publics est compliqué. Il y a des bus, mais ils sont rares, et ne nous permettent pas de nous arrêter et de repartir à loisir. En outre, nous avions beaucoup d’affaires à emmener avec nous (nourriture, eau, vêtements de rechange), et il était bien plus facile de louer une voiture. En faisant les comptes, avec deux enfants, c’était moins cher que de prendre le bus. Nous avons loué une voiture avec Shlomo-Sixt - Location de voiture israel, ce qui était moins cher que d'acheter quatre billets d'autobus en retour.